Marchés du Vaucluse, Marché d’apt, Messe des truffes, Camping Richerenches, Camping Vaucluse, Camping Valreas

Accueil

 >

Les environs du Vaucluse

 >

Marchés du Vaucluse

La messe des truffes

Chaque 3e dimanche de janvier, la fameuse Messe des Truffes remplit les rues et l’église de Richerenches, en l’honneur de Saint Antoine, patron des trufficulteurs. Peu à peu l’odeur puissante de la rabasse, nom provençal de la truffe noire, parfume l’air de l’église car, au moment de la quête, ce sont alors des truffes qui remplissent les paniers ! A la sortie, les membres de la confrérie du Diamant noir en grand apparat pèsent les truffes et organisent la vente aux enchères au profit de l’église.

Ensuite, ceux qui ont pensé à réserver dès le mois de novembre... se retrouvent dans un grand festin aux truffes bien évidemment (il faut presque s’y prendre aussi longtemps à l’avance que pour réserver un emplacement dans le camping...) ! On peut aussi, les samedis d’hiver, venir déguster des omelettes aux truffes dans les différents villages du Vaucluse et de la Drôme alentour, au profit d’associations locales.

Ces truffes à l’odeur et au goût extraordinaires naissent au pied d’un chêne vert, d’un olivier ou d’un noisetier, en avril-mai. Elles sont alors minuscules et commencent à grossir à partir de la mi-août, à condition qu’il pleuve... La récolte s’étale de novembre à mars. Une truffe peut être grosse comme une noix ou une pomme ! Certaines pèsent plus de 1 kg ! Attention si vous cherchez au pied des arbres du camping et que vous trouvez des objets non identifiés de 1kg, il y a plus de chances que cela soit des boules de pétanque...

Enfin pour les amateurs de ballades sur les marchés du Vaucluse, des marchés aux truffes ont lieu un peu partout dans le Vaucluse entre novembre et mars. Le plus célèbre est celui de Carpentras le vendredi matin. Celui de Richerenches se tient le samedi matin, et les meilleures affaires se font au « cul des voitures » garées sur le cours du Mistral... A bon entendeur !

Les fruits et légumes du Vaucluse

Les cultures maraîchères du département du Vaucluse ont pris leur essor au Moyen Age alors que démarrèrent les premiers travaux d’irrigation des terres en 1235. Initialement concentrées sur la plaine du Comtat, ces cultures maraîchères se sont peut à peu étendues aux autres vallées fluviales de Provence (basse Durance, Rhône, Arc et Argens). Désormais, suite à l’essor des cultures sous terre depuis les années 1960, le Vaucluse est à l’origine d’une part importante de la production régionale.

Voici quelques exemples des produits locaux que vous dégusterez en fonction des saisons au camping de la Coronne :

  • Les tomates du Vaucluse qui feront la joie des amateurs des pizza du camping : Principale production potagère du Vaucluse, plus de 50% de la récolte est vouée à l’agroalimentaire.
  • Le basilic du Vaucluse qui accompagne souvent en entrée nos tomates : Cette plante aromatique, très utilisée dans la cuisine provençale, se cultive en pleine terre dès le mois de mars ou sous serre en avril.
  • Les asperges du Vaucluse : Plantées en mars, elles ne sont récoltées qu’au printemps de l’année d’après. A ne pas confondre avec les asperges d’Amérique du Sud...
  • Le Fenouil, qui rappelle l’odeur de la badiane utilisée de nos jours pour fabriquer le pastis distribué au bar du camping (avec modération) : C’est une plante délicate qui craint les gelées et dont on consomme le cœur.
  • L’artichaut violet du Vaucluse : Une récolte précoce est possible au printemps, et ensuite il débarque sur les marchés parisiens...
  • Les aubergines et courgettes du Vaucluse : Cultivées historiquement en Provence, elles ont une place royale dans nos mets traditionnels. Elles sont bien entendu incontournables pour accompagner vos viandes et grillades au restaurant du camping.
  • Le raisin de table du Vaucluse : Le Vaucluse, malgré quelques difficultés que nous souhaitons passagères, est l’un des tout 1ers producteurs de raisin de table. La première variété cultivée est le muscat du Ventoux.
  • Le célèbre melon du Vaucluse : Les melons de Cavaillon, célèbres bien au-delà des frontières du département, font la réputation du Vaucluse et de la Provence !
  • Les cerises du Vaucluse, fruits incontournables pour les premiers clients du camping en avril/juin : Les bigarreaux sont principalement destinés à être confits et depuis quelques années sont utilisés par l’industrie agroalimentaire (jus de fruits, yaourts, etc.). D’autres variétés comme les summits ou les burlats sont récoltés pour la consommation de table.

A propos du Couriou | Autres campings à visiter | Drôme - Pays Diois | Partenaires du camping | Plan du site